2015, la force d’aller plus loin pour les enfants d’Haïti

Que dire de l’année qui s’est écoulée et de ce qui nous attend pour la suite ? Réponses ci-dessous.

Notre souhait était de faire de 2014 une année d’espoir et d’amour.

Vous l’avez réalisé !

D’espoir tout d’abord. Espoir de voir un jour tous les enfants d’Haïti manger à leur faim, aller à l’école, être suivis médicalement et ainsi vivre une vie paisible tournée vers l’avenir, le leur et celui de leur communauté.

Et d’amour aussi. En vous investissant de tout votre cœur en tant que parrain, donateur, dans le seul but d’améliorer la vie de ces enfants défavorisés et de leur donner un peu de réconfort dans leur quotidien.

Haïti a toujours besoin de notre soutien et la communauté rurale de Lamardelle – qui compte parmi les plus pauvres du pays – plus que tout. Malgré son courage et son travail acharné, la population peine toujours à se relever du séisme dévastateur de 2010, auquel ce sont rajoutés des ouragans dont le terrible Sandy. Aujourd’hui, les fortes pluies, la sécheresse, le choléra font encore beaucoup de ravages dans ce pays à l’équilibre instable et où la misère sévit plus que n’importe où ailleurs.

5 ans après et toujours des gravats dans les rues de Port-au-Prince

5 ans après et toujours des gravats dans les rues de Port-au-Prince

C’est dans ce contexte toujours difficile que Danielle Fridel, Présidente des AFEJ, et Sabine Reynaud-Duhar, secrétaire et responsable parrainages, se sont rendues en Haïti début 2014.

Ce voyage leur a permis de faire le point sur tous nos projets en cours et de consolider nos actions en faveur de la Fondation Enfant Jésus.

Elles ont ainsi pu :

Discuter avec les dirigeants de la Fondation des besoins urgents à mettre en œuvre au cours de l’année 2014.

  • Urgence numéro 1 : Financer la construction d’une nouvelle pièce pour la crèche de Kenskoff. L’établissement doit en effet faire face à l’arrivée d’enfants orphelins de plus en plus nombreux et doit également prendre en charge des enfants, souvent grands, placés par les autorités haïtiennes dans l’espoir qu’ils puissent réintégrer un jour leur foyer. Malheureusement, la configuration de la crèche ne permettait plus de les accueillir dans les meilleures conditions possibles. Les travaux ont officiellement débuté en septembre 2014 et sont encore en cours.Ce projet dont le coût total est de 19 000 euros a été en partie financé par notre fidèle partenaire Talents & Partage (6 000 euros) et nos fonds propres (10 000 euros). Afin de pourvoir aux 3 000 euros manquants, nous avons lancé en septembre 2014 un appel au don qui nous a permis de récolter 1 552 euros. Il nous reste donc encore 1 448 euros à trouver en 2015 pour clôturer le budget.

> Vous souhaitez participer à la réalisation de ce projet ? Rendez-vous sur la page dédiée «AFEJ – Opération Pièce de vie » sur HelloAsso.

o Urgence n°2 : Répondre aux besoins matériels des enfants et des structures gérées par la Fondation qui a conduit en juillet 2014 à l’envoi d’un nouveau container contenant, entre autres, fournitures et mobilier scolaire, médicaments et matériel médical, jeans et baskets, également sacs de farine et batteur professionnel (don d’une société amie).

Quatre femmes, une seule mission : aider les enfants d'Haïti. De gauche à droite : Maryse, responsable administrative et financière de la FEJ, Danielle , président des AFEJ, Gina, Directrice exécutive de la FEJ et Sabine, responsable des parrainages des AFEJ.

Quatre femmes, une seule mission : aider les enfants d’Haïti.
De gauche à droite : Maryse, responsable administrative et financière de la FEJ, Danielle , présidente des AFEJ, Gina, Directrice exécutive de la FEJ et Sabine, responsable des parrainages des AFEJ.

• S’assurer des bienfaits apportés par notre programme nutritionnel. Grâce à vos dons et à la générosité de l’Elan de Gorges Football, nous finançons plus de 1 000 repas protéinés par jour pour tous les élèves de l’école.

Comme des observateurs extérieurs nous l’avaient déjà mentionné, Danielle et Sabine ont pu à leur tour constater un net recul de la malnutrition et de ses stigmates et un réel plaisir des enfants à venir manger à la cantine.

Une cantine qui fonctionne à plein régime

Deux repas chauds par jour ou comment assurer des apports nutritionnels de base pour ces enfants qui bien souvent ne mangent rien à la maison.

• Échanger avec les responsables de l’école sur le programme scolaire et avec les partenaires sociaux et les responsables de la clinique au sujet la prise en charge des enfants et le suivi des familles de la communauté de Lamardelle.

Faire le point avec nos intermédiaires et partenaires, tous locaux, et négocier le prix le plus juste pour nos achats de nourriture, produits d’entretien et de gaz nécessaires au bon fonctionnement de la cantine.

Rencontrer les filleuls parrainés avec qui elles ont pu passer de longs moments riches en émotion et en sourires et remettre à chacun d’eux le courrier de son parrain ainsi qu’un petit cadeaux AFEJ pour leur plus grand bonheur.

Entre 2012 et 2014, à vue d'oeil, il semblerait que la petite tribu des filleuls des AFEJ se soit bien agrandie !

Entre 2012 et 2014, à vue d’œil, il semblerait que la petite tribu des filleuls des AFEJ se soit bien agrandie !

Pour 2015 nous n’avons qu’un seul souhait : poursuivre nos actions, pour les enfants d’Haïti

Prioritairement :

Assurer coûte que coûte le programme nutritionnel mis en place à l’école Enfant Jésus. Cette action est et reste toujours notre priorité en 2015 car nous sommes convaincus qu’un enfant ne peut pas apprendre le ventre vide ! De plus, cette action permet de dynamiser le commerce local, l’intégralité de nos achats étant effectuée directement en Haïti par nos intermédiaires locaux après validation par les AFEJ. Le budget annuel pour cette année est estimé à 30 000 USD soit environ 26 000 EUR.

• La Fondation ayant perdu un de ses plus importants soutiens financiers, de nombreux enfants n’ont à l’heure actuelle plus de parrains pour les épauler. Cela implique donc pour eux le risque de ne pas pouvoir poursuivre leur scolarité. Nous mettrons donc tout en œuvre pour trouver pour chaque enfant un parrain qui pourra lui offrir un avenir meilleur.

Renforcer notre aide à l’école et au centre de formation professionnelle créé par la Fondation à la rentrée 2014. Ce centre a pour objectif de permettre aux enfants, qui n’ont pas les moyens financiers de poursuivre leurs études après l’école primaire, d’apprendre un métier. La nature de notre soutien est encore en cours d’étude. Nous ne manquerons pas de communiquer auprès de vous à ce sujet.

Répondre comme toujours aux besoins matériels de la Fondation

o soit en participant financièrement aux achats nécessaires au bon fonctionnement de l’école et du centre de formation professionnelle
o Soit en leur faisant parvenir ce matériel par container.

Et bien sûr, si besoin et selon nos possibilités, nous participerons aux travaux de réfection des classes et de la crèche.

Des projets qui ne pourront se concrétiser qu’avec vous !

Sans vous, nos projets ne verraient jamais s’éclairer les regards des enfants. C’est pourquoi, cette année encore, nous espérons pouvoir vous compter parmi nos soutiens :

Et comment nous avons coutume de dire :

baseLine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :