L’après-Sandy : l’heure des premiers bilans…

Gina Duncan, directrice de la Fondation, nous a fait parvenir cette nuit ce mail de désespoir concernant les suites de l’après-Sandy en Haïti, et en particulier la situation préoccupante dans laquelle se trouve la FEJ.

Nous ne pouvons trouver de mots suffisamment forts pour vous décrire l’état de tristesse dans laquelle nous nous trouvons mais nous savons une chose : rien ne sert de s’apitoyer, il faut agir !

Les premiers dons suite à notre appel commencent à nous parvenir, mais ce n’est pas suffisant. Nous avons en effet décidé de prendre en charge les réparations de la crèche de Kenscoff et les coûts sont extrêmement importants. Merci à tous ceux qui le pourront de nous aider.

Nous vous rappelons que vous bénéficiez d’une réduction fiscale sur vos dons à l’AFEJ de 66 %. Ainsi, un don de 50 euros revient à une participation réelle de 17 euros après réduction.

En attendant, je vous laisse découvrir le message de Gina…

Bonjour à tous,

Les dernières nouvelles concernant l’évolution des choses depuis les ouragans ne sont pas très encourageantes ! Nous devons toujours face à de nombreux défis et évaluons encore les dommages.

Nous avons décidé de prendre les choses les unes après les autres, de résoudre immédiatement ce que nous pouvons et, pour ce nous ne pouvons résoudre aussi rapidement que nous le souhaiterions, de le faire progressivement. L’équipe (ndT. : de la FEJ) est épuisée submergée.

Hier, Lucien a pu se rendre à lamardelle avec l’agence gouvernementale pour tenter de régler le problème du barrage de la rivière blanche qui a été rompu par l’ouragan et dont les eaux s’écoulent violemment. Cela a provoqué une énorme catastrophe dans la région. Beaucoup de maisons ont été détruites. Quand Lucien a quitté Lamardelle, le niveau d’eau avait baissé, mais ce matin, la crue a pleinement repris . J’attends toujours des ses nouvelles pour savoir ce qui a été fait aujourd’hui.

Je vous joins des photos faites par Lucien, des dommages causés à la chaussée et sur trois des murs  d’enceinte de l’école, de la clinique et de chez la maman de Lucien.

Lamardelle : site de l’école et de la clinique

Lamardelle : route qui borde l’école et la clinique

Clinique de Lamardelle : avant-après

Voici les décisions que nous avons prises :

1) Les enfants de la crèche de Lamardelle doivent être évacués vers la crèche de Kenscoff. La question est « comment ? »…

2) Il faut que le toit et divers autres dégâts de la crèche à Kenscoff soient réparés en urgence. Nous sommes encore dans la saison des pluies jusqu’à la fin du mois. Nous mettrons une bâche en plastique.

3) Les fenêtres détruites doivent être remplacées afin que les enfants n’aient pas froid.

4) La chambre des bébés doivent être entièrement refaites. Les inondations ont causé des dégâts sur un des murs en bois de la pièce.

5) La route vers la crèche de Kenscoff  a subi de considérables dommages mais elle peut être arrangée. Quand cela sera fait, nous pourrons accéder à la crèche plus facilement avec des véhicules et des camions d’eau avant que la saison des pluies ne s’arrête. Si tel n’est pas le cas, nous allons avoir un énorme problème pour approvisionner la crèche en eau nécessaire aux lessives, aux bains des enfants et au nettoyage.

6) Nous allons avoir un besoin en personnel plus important à Kenscoff.

7) Plusieurs lits et matelas des enfant ont besoin d’être remplacé car ils ont été détruits par les pluies. De plus, nous allons devoir accueillir d’autres enfants.

8 Le réservoir d’eau doit être remplacé.

9) Les cages à lapins ont besoin d’être réparées.

10) Les sèche-linge ne fonctionnent plus à cause du choc électrique lors de la tempête et ont besoin d’être remplacés.

11) Certaines prise électrique ne fonctionnent plus.

12) L’onduleur apporté et installé par l’équipe de Lillian Dukes ne fonctionne toujours pas  et le réseau électrique de la ville devrait bientôt revenir.

Nous attendons toujours les estimations budgétaires pour couvrir toutes ces réparations sur le site de Kenscoff.

Nous avons été en mesure d’obtenir de la nourriture et du carburant pour la maman de Lucien et les enfants de la crèche de Lamardelle.

En attendant que l’eau se retire, nous pouvons trouver quelqu’un pour faire une estimation des dommages subis. Cependant, à partir du photos ci-dessous, vous pouvez imaginer que cela va se compter en milliers de dollars et qu’il ne sera peut-être pas réaliste pour la FEJ d’essayer de faire tout ce qui doit être fait.

Concernant la Communauté de Lamardelle, notre objectif est d’essayer de sécuriser l’école pour que les enfants puissent y retourner, de prévenir la communauté de tous risques de santé et de soigner les malades une fois que nous pourrons rouvrir la clinique, de distribuer de l’eau potable aux familles, de leur donner des vêtements, des abris et des « articles » de base qui ont été perdus.

Si nous pouvons nous le permettre, il nous faudra évaluer les besoins pour reconstruire les maisons des familles.

Nous avons besoin du soutien de tous, de conseils et de nous rassembler pour nous aider dans cette situation désespérée.

Paix et sérénité,

Gina

PS : Je viens de parler à Lucien, le niveau d’eau à Lamardelle a diminué à nouveau ! Un peu d’espoir, bien que cela soit la quatrième, de tenter de réparer. Voyons ce que demain nous réserve.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :