Retour d’Haïti #1

C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai retrouvé le pays que j’avais quitté presque 6 ans auparavant avec ma fille.

Je reviens la tête, les yeux et le cœur remplis des chants, danses et cris des enfants de l’école de Lamardelle, des merveilleux paysages et des scènes de la vie de tous les jours des haïtiens, de l’accueil chaleureux que j’ai eu tout au long de ce séjour. Beaucoup d’émotion, de tendresse, de bonheur et de touchants souvenirs…

Tout a commencé en novembre 2011. J’ai l’opportunité en tant que Présidente de l’AFEJ de partir en Haïti. Le voyage est programmé fin janvier 2012, en même temps que Pierre Gonthier, médecin et Président de l’association belge ESV, qui elle aussi œuvre pour la Fondation Enfant Jésus. En août dernier, j’avais rencontré Florence, son épouse, membre active de ESV et responsable des parrainages. Florence est haïtienne d’origine et la cousine de Lucien Duncan, le directeur de la Fondation. Sa connaissance d’Haïti et du fonctionnement de l’école Enfant Jésus nous est précieuse. Elle sera déjà en Haïti lors de notre arrivée.

Ce séjour commun est très important pour que nos deux associations puissent à l’avenir travailler ensemble et dans les meilleures conditions pour les enfants et l’Ecole Enfant Jésus de Lamardelle.

Mais surtout, il permettra à l’AFEJ de se faire connaître auprès des partenaires locaux, d’ouvrir un compte bancaire en Haïti en notre nom afin de financer directement nos actions. C’est aussi l’occasion d’échanger autrement que virtuellement avec nos différents interlocuteurs à la FEJ et nos partenaires étrangers, d’évaluer les besoins de la Fondation, de voir comment nous pouvons concrètement les aider à l’avenir, de suivre la réalisation de nos projets en cours, de connaître le fonctionnement de l’école et de rencontrer les enfants parrainés et ceux en cours d’adoption dans les deux crèches de Lamardelle et Kenskoff. Rien que ça !

Après des semaines d’attente et de préparatifs, les valises sont bouclées. Une est remplie pour moitié avec mes affaires personnelles, l’autre moitié avec des médicaments, des cartouches d’encre et du matériel de bureau pour la Fondation. La deuxième valise déborde des cadeaux adressés par les parrains et marraines, les futurs parents et par des familles. Et dans mon sac cabine les documents précieux et des albums photos.

Dimanche 29 janvier, 7 heures. Un peu beaucoup de stress. Je ne suis pas retournée à Haïti depuis 2006, année de l’adoption de ma puce. Depuis il y a eu le séisme, le choléra, et la misère encore plus grande.
Au moment du dépôt des bagages, la pesée donne pour une valise 23kg et pour l’autre 24kg700. Je n’avais droit qu’à deux fois 23kg. Heureusement, l’agent de comptoir a vu que j’allais en Haïti et a pris sur lui de noter 23kg. Ca fait chaud au coeur !

Arrivée à Paris, rendez-vous avec une maman qui me confie l’original de son dossier destiné à Lucien pour légalisation. Quelle responsabilité ! Je rencontre Pierre et Catherine qui m’accompagneront en Haïti. Catherine est libraire. Elle est chargée de faire un reportage photo pour ESV et de réorganiser la bibliothèque de l’école.

Escale à Pointe a Pitre (Guadeloupe) après un voyage agréable qui m’a permis de mieux faire connaissance avec Pierre et Catherine. Le voyage Pointe-à-Pitre / Port-Au-Prince est légèrement plus « mouvementé ». J’avoue avoir amusé les passagers avec ma maladresse. Mon voisin a renversé mon verre de Schweppes sur mon jean. On dit que je l’y ai aidé, mais je ne crois pas à cette version.

Arrivée en Haïti à 17h35, heure locale. Pierre me prête son flacon d’anti-moustiques avant notre descente d’avion, Et oui, nous sommes dans les Caraïbes ! Il fait nuit sur la capitale haïtienne. A peine le pied posé sur le tarmac, de nombreux souvenirs remontent à ma mémoire. Mon cœur bat très fort et des larmes me montent aux yeux. Que d’émotion de me retrouver dans ce pays si cher à mon cœur après tant d’années !

Un homme nous attend et nous aide à passer la douane et à récupérer nos bagages très rapidement. Derrière les hautes grilles du parking des enfants nous interpellent. Nous sommes à Haïti.

Lucien Duncan, le directeur de la Fondation, est venu nous chercher. Les retrouvailles sont émouvantes. Il est déjà venu trois fois en France. Pour moi c’est seulement la deuxième fois en presque 6 ans. Je réalise tout d’un coup que cela fait presque 6 ans que je suis allée chercher Charlène. 6 ans déjà ! 6 ans que je n’ai pas revu Haïti…

La route pour se rendre à Lamardelle est longue et caillouteuse. Je suis assise devant, à côté de Lucien, et nous parlons comme si nous nous étions quittés hier. Je retrouve les mêmes sensations que lors de mon premier voyage. Il y a beaucoup de circulation, plein de monde sur les routes et les bas côtés. Je suis sereine et heureuse !

Nous voilà devant le portail de la maison de la maman de Lucien, Lucienne Duncan, qui est attenante à l’école. Coup de klaxon, le gardien armé vient ouvrir, Lucien nous amène jusqu’à la rotonde, la « choucoune ». Là, pour la première fois, je rencontre Mme Lucienne Duncan, la fondatrice et Présidente de la FEJ. Je suis très émue et impressionnée par cette dame dynamique de 83 ans qui fait tant pour les enfants et les femmes de la communauté de Lamardelle.
Florence est là aussi pour nous accueillir ainsi que les sœurs de Madame Duncan…

Découvrez la suite du récit du voyage de Danielle dès jeudi !

Publicités
Comments
12 Responses to “Retour d’Haïti #1”
  1. Tu as des talents d’écrivain, Danielle! Ça va être dur d’attendre jeudi pour lire la suite!
    Stéphanie

    • clemcharlene dit :

      Merci Stéphanie!!! En tous les cas j’essaie de retranscrire ce que j’ai vécu, c’était tellement fort que j’ai encore la tête et le coeur pleins de souvenirs et d’émotions!

  2. vilain dit :

    vivement jeudi prochain

    catherine

  3. sylvie A dit :

    une « maman de l’aéroport » qui se reconnaît 😉 et qui te remercie encore Danielle d’avoir joue les facteurs ! on attend impatiemment la suite de ton récit. Sylvie

    • clemcharlene dit :

      Je me doutais bien que tu te reconnaîtrais!!! En tous les cas j’ai été très heureuse de te rencontrer avec tes loulous et aussi d’avoir pu revenir avec tes documents. A très bientôt j’espère!

  4. Rafaèle dit :

    merci beaucoup Danielle pour ce récit, il est magnifique et l’émotion de notre voyage en Haïti pour aller chercher Berthony est bien vite remonté à la surface … c’est malin tient de ressembler à une madeleine devant son écran !!!
    Et puis cette photo avec Chaïna, elle parle d’elle même : MAGINFIQUE !!!
    Bises.
    Rafaèle

    • Rafaèle dit :

      euh MAGNIFIQUE c’est mieux !
      tu vois comment tu fais perdre leur latin aux gens … avec l’émotion.
      Rafaèle.

  5. Marie-Odile Chailleux dit :

    J’ai été ravie d’avoir pris connaissance

  6. Boissière Nathalie dit :

    Enfin je prends le temps de regarder le site et de lire ton récit que je trouve très touchant.
    Demain je continuerai ma visite…..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :